La 1ere consultation

L’équipe de la Clinique Pasteur vous accueille et vous propose la stratégie thérapeutique la mieux adaptée a vos besoins. Des photographies médicales peuvent être réalisées à votre demande.

GÉNÉRALITÉS

Il existe de nombreux traitements médicaux permettant de combattre l’alopécie mais aucuns d’entre eux n’assurent d’une façon définitive la repousse du cheveu. Tout au plus permettent-il de ralentir cette chute (soins locaux préventifs, vitaminothérapie, hormonothérapie) voire de traiter l’élément causal de cette chute capillaire s’il est retrouvé (infections, médicaments, stress…). Prothèses et implants de cheveux artificiels ayant montrés leurs limites, seul un traitement chirurgical adapté assure une correction importante et définitive de la calvitie. Réduction de tonsure – extension et/ou lambeaux chirurgicaux permettront le comblement d’une calvitie majeure mais le traitement de choix de la calvitie androgénique fait le plus souvent appel à la technique des micro et mini-greffes de cheveux.

LA MÉTHODE DE TRAVAIL

Rappelons que la technique d’autogreffe (FUE ou bandelettes) repose sur le prélèvement de petits cylindres ou cubes de cuir chevelu d’un diamètre de 1 à 4 mm. et comportant la tige du cheveu avec sa racine ou bulbe. Ce prélèvement a lieu dans le territoire occipital (zone donneuse) qui est une zone où les cheveux ne sont jamais atteints par le processus de calvitie car ils sont programmés génétiquement pour pousser toute la vie. La conséquence majeure de ce dernier point est que ces cheveux transplantés gardent leur pouvoir génétique initial (OKUDA, TAMURA, ORENTREICH). L’intervention esthétique est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale après un bilan préopératoire traditionnel simple. Elle nécessite la présence de 2 à 3 opérateurs qui assurent le prélèvement postérieur et la découpe des implants en mini-greffons. Le prélèvement des implants de 1 à 5 cheveux avec leurs racines est effectué sur une ligne reliant globalement les deux oreilles au niveau occipital; ce prélèvement se fait de 2 façons : soit en prélèvement direct (FUE) par l’utilisation d’un drill rotatif avec aspiration; le greffon est alors aspiré puis ré-injecté dans le même temps opératoire par un des opérateurs au moyen d’une pièce à main d’implantation (injecteur de CHOI). Cette méthode nommée FUE (Foliculle Unit Extraction) assure une réimplantation efficace SANS cicatrice. soit par la technique des bandelettes calibrées. Les bandelettes obtenues sont ensuite, après dégraissage, découpées par des instrumentistes à la loupe et au besoin au microscope. Chaque greffon comporte entre 1 à 5 cheveux ce qui permet de ré-implanter environ 1000 à 5000 cheveux en 3 à 4 heures.

INDICATIONS

Les indications de cette technique de réimplantation par autogreffe capillaire sont nombreuses. Elle permet d’assurer le traitement de la calvitie (à coupler au besoin avec des interventions d’ extension ou de lambeau) mais aussi (et surtout) des alopécies localisées incomplètes du sujet jeune. Notons son intérêt certain dans la correction de cicatrices alopéciques post-traumatiques ou iatrogènes (lift). Plus complexe chez le sujet à peau noire compte tenu du caractère crépu du cheveu, cette technique reste parfaitement réalisable avec des résultats spectaculaires de part le pouvoir couvrant du cheveu crépu. Cette technique, maniée avec dextérité par une équipe rompue, assure la réimplantation définitive et rapide à moindre coût d’une quantité importante de cheveux sans altérer la qualité des résultats esthétiques et sans risque de rejet. Sa simplicité de mise en place autorise la répétition sans risque des séances de micro transplantation si la surface à greffer est trop importante.

RESULTATS

Les suites opératoires sont simples et la reprise d’une activité professionnelle immédiate, sans arrêt de travail. Après une chute naturelle initiale du cheveu réimplanté (non obligatoire et moins fréquente lors de l’utilisation des fentes), ceux-ci repousseront définitivement au bout de 3 à 6 mois. La technique de FUE offre de nombreux avantages::

  • Absence de suture et de cicatrice visible de la zone donneuse, autorisant le port de cheveux courts.
  • Résultat très naturel, cheveu par cheveu, sans effet de « cheveux de poupée », intervention non décelable par l’entourage.
  • Aucune éviction sociale ou professionnelle.
  • Résultat obtenu sur 5 à 7 mois, durée pour que chaque bulbe fournisse un cheveu.
  • Résultat définitif, car les cheveux implantés sont génétiquement programmés pour durée 120 ans, et ne sont plus concernés par l’évolution de la calvitie.
  • Technique de choix chez la femme, ou pour les zones frontales.

Technique S.A.F.E.R.® automatisée

L’automatisation brevetée de le technique F.U.E. mise au point avec la collaboration des plus grands greffeurs sur le plan international par l’entreprise française MEDICAMAT spécialisée depuis plus de 30 ans dans la conception, la fabrication et la diffusion dans le monde entier d’appareils médicaux chirurgicaux brevetés, permet de diminuer de plus de moitié le temps d’une intervention traditionnelle avec un taux de transection pouvant atteindre 0 % .

Ainsi le principal obstacle à l’extension de cette technique F.U.E est ainsi levé, pouvant ainsi s’adresser désormais à un public masculin et féminin de plus en plus large.

L’automatisation de la technique de greffe capillaire F.U.E. repose sur l’utilisation du dispositif électro-pneumatique breveté PUNCH HAIR MATIC S.A.F.E.R.® mis au point par la société MEDICAMAT ; son utilisation optimise à la fois la prise des greffons par micro punch circulaire de 0.8 à 1.4mm de diamètre au maximum (le diamètre est choisi par le praticien en fonction de différents critères comme l’âge du patient, son type de peau, la qualité des cheveux de la zone donneuse etc…) et leur réimplantation au niveau de la zone receveuse.

La technique F.U.E. traditionnelle est très « opérateur dépendant ». En effet utiliser des outils de moins d’un millimètre de diamètre pour extraire une par une les unités folliculaires exige une très grande dextérité n’écartant cependant pas totalement les risques de transection ( le bulbe est en partie ou totalement abimé lors de son prélèvement et le cheveu ne repousse pas une fois implanté au niveau de la zone donneuse).

Les avantages de la Technique S.A.F.E.R.® automatisée

Elle offre un certain nombre d’avantages pour le patient comme pour le praticien par rapport à la même technique pratiquée de façon traditionnelle.

L’intervention sous simple anesthésie locale est plus rapide (temps opératoire divisé au moins par deux) et donc moins pénible pour le patient qui peut lire, écouter de la musique ou regarder un film durant la phase de re implantation.
les phases d’extraction et de réimplantation automatisées des greffons par le procédé électro-pneumatique du PUNCH HAIR MATIC SAFER® sont optimisées par rapport à la méthode manuelle: faible pourcentage de transection, moindre traumatisme des greffons durant les phases d’extraction, de stockage et de réimplantation, garantissant une parfaite repousse des cheveux et un résultat esthétique optimum.

La technique S.A.F.E.R.® automatisée offre un certain nombre d’avantages expliquant une demande croissante de la part des patients hommes et femmes :

Très peu invasive
non douloureuse : une simple anesthésie locale est suffisante
ne saigne pas beaucoup, pas de points de suture en profondeur
ne nécessite pas de pansement après intervention
pratiquement pas de risque d’infection ni de complication
cicatrisation extrêmement rapide et pratiquement invisible les jours qui suivent l’intervention
permet plusieurs interventions sans abimer la zone donneuse
possibilité de séances courtes « à la carte ».